Butter chicken

Préparation : 30 min Cuisson : 40 min

Pour 4 à 5 personnes

  • Poulet : 600 grammes (4 filets)
  • Oignons: 2 moyens
  • Ail : 2-3 gousses
  • Concentré de tomate : 50 grammes
  • Tomates concassées : 1 petite boîte
  • Noix de cajou : 50 grammes
  • Citron vert : 1
  • Coriandre fraîche : 10 brins
  • Lait de coco : 20 centilitres
  • Crème de coco : 20 centilitres
  • Beurre clarifié (ghee) : 50 grammes (ou 4 cuillerées à soupe d’huile)
  • Riz basmati : 300 grammes

Épices

  • Garam masala (1) : 1 cuillerée à soupe
  • Gingembre frais : 3 centimètres
  • Cumin en grains : 1 cuillerée à soupe
  • Coriandre en poudre : 1 cuillerée à soupe
  • Paprika : 1 cuillerée à café

(1) Ducros en moyenne surface (Monoprix)
Papier cuisson

Fitou rouge

En matière de cuisine indienne, je n’ai aucune légitimité sinon celle d’apprécier ses saveurs et ses parfums. Je me suis appuyée sur plusieurs sources pour me faire ma petite idée. Ce butter chicken tient son nom du beurre clarifié, le ghee, que les Indiens utilisent dans cette recette. On en trouve désormais dans les rayons bio des grandes surfaces, mais vous pouvez aussi clarifier votre beurre. Ou utiliser de l’huile neutre qui ne changera pas fondamentalement le résultat. Régalez-vous.

  1. Coupez les filets de poulet en aiguillettes.
    Épluchez et dégermez l’ail. Pressez-le avec un presse-ail.
    Épluchez et hachez les oignons.
    Pressez la moitié du citron vert.
    Épluchez le gingembre et râpez-en la moitié dans le jus de citron.

  2. Faites torréfier rapidement les graines de cumin dans une petite poêle et écrasez-les avec un pilon.
    Pilez grossièrement les noix de cajou dans un sachet en plastique.

  3. Mélangez, dans un saladier, le concentré de tomate, le jus de citron vert avec le gingembre râpé, la moitié de l’ail pressé, la moitié du garam masala, du cumin et de la coriandre.
    Amalgamez cette pâte dans laquelle vous enroberez généreusement les aiguillettes des deux côtés. Gardez cette marinade au frais pendant que vous préparez la sauce.

  4. Versez le beurre clarifié (ou l’huile) dans une sauteuse et faites-y revenir les oignons, le reste de l’ail et du gingembre.
    Faites cuire sans cesser de mélanger, à feu assez vif pendant quelques minutes.

  5. Ajoutez les noix de cajou pilées, les tomates concassées, le reste du garam masala, de la coriandre et du cumin.
    Versez le lait de coco, couvrez et laissez cuire 10 minutes à feu doux.

  6. Allumez le four à 200° (thermostat 7).
    Installez le poulet mariné, avec la marinade, dans un plat à four chemisé d’un papier cuisson.
    Enfournez 10 minutes en remuant la viande à mi-cuisson.

  7. Versez le poulet cuit et le lait de coco dans la sauce, mélangez bien, couvrez et laissez mijoter 20 minutes à feu doux.

  8. Lavez, séchez, effeuillez et ciselez la coriandre.
    Prélevez les demi-quartiers du demi-citron vert (l’autre moitié a été pressée).

  9. Faites cuire le riz basmati : mesurez le riz et portez à ébullition une fois et demi son volume d’eau.
    Versez le riz, couvrez et laissez cuire à feu très doux jusqu’à absorption complète de l’eau.

  10. Ajoutez la crème de coco à la sauce, mélangez bien et versez dans le plat de service.
    Saupoudrez de coriandre ciselée et ajoutez les morceaux de citron vert.
    Servez avec le riz blanc cuit.

“Merci aux sites et blogs
Hervé cuisine,
Bollywood Kitchen,
On dîne chez Nanou
et Sab’n’Pepper
grâce auxquels j’ai arrangé ma propre recette qui s’est révélée, sinon authentique, du moins très goûteuse et à laquelle vous pouvez vraiment vous fier.”

“Vous pouvez faire votre propre garam masala en torréfiant (à la poêle jusqu’à ce que les épices commencent à dégager une odeur) et en mixant :
• 1 mesure de cumin,
• 1 mesure de clou de girofle,
• 3 mesures coriandre,
• 3 mesures de cannelle,
• 1/2 mesure de cardamome
• 1/2 autre de poivre.
Si vous n’avez pas ces six épices, essayez d’utiliser le maximum d’épices que vous avez en stock. [Source : Épices review]”

Vous aimerez aussi…

le poulet au curry

ou le poulet tandoori

ou encore les langoustines aux épices terre de sienne (Pierre Gagnaire)…

ou même le chou-fleur tandoori (Pierre Gagnaire)

Publier un commentaire